Visite en Inde Imprimer Envoyer

 

Avec nos remerciements pour nous faire participer à la joie de la moisson...

 

1 Octobre 2010, « Après 32h de déplacement nous voici couché dans un wagon couchette entre Calcutta et Patna. Un moment fort a été la traversée de Calcutta en taxi, ou la cohue qui règne, la confusion, nous invite à redécouvrir le genre humain. Nous avons pu faire la connaissance d'un responsable autour d'un repas indien simple et délicieux. L’ambiance et la température suffocante de la gare mêlées à la fatigue m'a conduit à une énorme sieste puis la relecture de Rom 12.11 (Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur) et 2 Cor 4.13 (Et comme nous avons le même esprit de foi, selon ce qui est écrit : J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ! nous aussi nous croyons, et c’est aussi pourquoi nous parlons,) en vue des conférences. Je suis interpellé par la vie zélée que produit la Parole et l’Esprit. La dynamique de groupe se passe bien… »

 

Le projet de visiter l’Eglise d’Inde a commencé à faire son chemin en rencontrant Stéphane il y a quelques années. Puis vint la proposition concrète d’y aller, de Philippe et Maya. Je me suis inscrit avec le but de vivre concrètement une expérience renouvelante en évoluant « comme » dans le livre des Actes. Les « actes » de qui ? D’abord les actes de Dieu : « Comment expliques-tu qu’en sept ans, vous ayez pu implanter 1100 Eglises de 35 à 50 baptisés en partant quasi de zéro (0.14 % de chrétiens au Nord de l’Inde) ». Un responsable m’a répondu : « C’est le temps de la moisson ». Mais c’est aussi les actes d’hommes et de femmes comme ce responsable, homme de prière et de foi, doux et résolu. Il m’explique comment il a reçu l'appel de Dieu pour développer ces immenses régions "non atteintes", comment il s’est connecté avec Jossy et les nombreux fruits visibles. Un appel coûte…il a quitté ses sécurités, une voie confortable tracée de main d’homme, pour entrer dans la glorieuse, et ô combien défiante, mission de Dieu.

 

A l’occasion de ce « voyage missionnaire », une équipe de 9 personnes a pu encourager l’Eglise d’Inde par notre présence, nos partages, nos prières et prédications. Cela fait une différence quand les dons de chacun sont mis au service les uns des autres. J’ai réalisé combien les centres de formation étaient stratégiques et j’ai été touché par les maisons pour enfants. Nos relations dans l’équipe, et avec les indiens, fut un enrichissement mutuel,   dont voici quelques perles : ma vie présente je la vis en Christ depuis plus d'inquiétude, lors de notre arrivée ils louaient le Seigneur et on aurait dit un corps puissant en marche pas à pas, nous avons été marqués par les sacrifices qu'ils font pour Christ et leur manière stratégique de fonctionner, les changements d'un pays se font une personne après l'autre, soyons vigilants et simples, à la vue des foules, il en eut compassion car elles étaient lassées et abattues comme des brebis qui n’ont pas de bergers, un leader selon Dieu élève l’autre, nous sommes appelés à être des Barnabas - des encourageurs - qui investissent dans la vie des autres,…

 

De retour en Suisse, nous avons organisé une soirée indienne dans le cadre de notre Eglise locale. La bonne odeur de cuisine indienne répandue dans nos locaux, a vite été fortement concurrencée par les témoignages « épicés » de l’Eglise en Inde et l’inspirante musique de Hans Zimmer. Ces témoignages nous ont encouragés.

Je colle l’enveloppe contenant l’offrande de l’Eglise de Gimel pour l’Eglise d’Inde, puis j’inscris sur l’enveloppe : « avec nos remerciements pour nous faire participer à la moisson ». Effectivement, en Inde, c’est le temps de la moisson. Avec cette somme, c’est presque deux Eglises qui pourront être implantées ! L’Eglise d’ici permet au corps de Christ de grandir là-bas. Nous sommes partenaires avec l’Eglise d’Inde, nous travaillons pour le même Royaume. N’est-ce pas une bonne gestion de nos biens : l’Inde est une nation « émergente » et, surtout, l’Eglise « émerge » ! Espérance et joie devant ces faits.

 

Ce voyage a ouvert la porte à un renouvellement de ma connaissance de l’amour de Dieu « manifesté à la croix ». Mon cœur a été touché et ma pratique renouvelée. Cette expérience m’a appris à être disponible pour Dieu, à l’écoute de sa voix et de ses « actes » au quotidien. Certes, il y a encore du travail et je veux persévérer avec l’aide de Dieu. Cette mission a soulevé la question « comment la mission doit se vivre ici », un chapitre qui commence par : il était une fois des hommes et des femmes qui désiraient, comme leur Père, voir les fils prodigues revenir à la maison, si bien qu’ils demandèrent à leur Père : « qu’es-tu en train de faire, j’aimerais le faire avec Toi ».

 

Désirer ce que Dieu désire, répondre à nos besoins et peurs, par une attitude de confiance vis-à-vis de notre Père. Une démarche qui demande de se détacher de nous-mêmes et du monde, et d’accepter, avec confiance, de remettre nos vies entre les mains de Dieu pour s’attacher à Lui.

 

Maxime Jaquillard

 


10 octobre 2010

C'est avec bonheur que j'ai retrouvé la famille après 22 heures de taxi, d'enregistrement, vol, transit, train et voiture. Les 12h de vol se sont bien déroulés, chacun était par moment dans sa bulle entre fatigue, réflexions...et détente (films !). Il y a forcément la question de "En quoi j'ai progressé lors de cette visite ?" et "Quelle suite en Suisse ?". J'étais en pensée avec vous à l'heure du culte. Anne-Laure m'a fait un retour de dimanche passé et de la vie de l'Eglise ces 10 derniers jours. Ce lundi matin. Je vous montrerai quelques photos  ce dimanche, je suis en train de les trier (2000 pic.) : notamment un jeune couple (marié depuis 8 mois), qui accueille dit orphelins...que j'ai appelé 10 petits "Moïse". Les changements d'un pays se font une personne après l'autre. A ce soir pour les anciens et les responsables. PtL, Maxime

 

 


 

9 octobre 2010

22 heures de train plus tard, nous voila à nouveau à calcutta. Nous avons retrouve le responsable qui nous avait accueilli, un dernier nan au restaurant, une bonne douche, et au dodo car demain c'est diane a 4h am.

Sur ma commode, il y a l'évaluation du voyage. Que vais-je garder personnellement de ce voyage ? Quelles inspirations pour l'Eglise en Suisse ? En discutant dans le train nous avons été marqués par les sacrifices qu'ils font pour Christ et leur manière stratégique de fonctionner. Il est vrai qu'ici la moisson est effectivement la. A suivre.

A bientot, ptL.

Maxime  

 

 


 

 

 8 octobre 2010

Nous avons termine la conf par un temps de prière pour les pasteurs. Lors de notre arrivée ils louaient le Seigneur et on aurait dit un corps puissant en marche pas a pas. Car le Seigneur fait croitre l'Église en Inde. Les au revoir ont été simples et forts…peut être se reverra-t-on avant le Royaume ?

Je suis dans le train couchette et je suis content de me poser pour 24 heures avec un lendemain tranquille. Un gros vécu en peu de temps. pensée du jour : ma vie presente je la vis en christ, depuis plus d'inquietude (un pasteur nepalais).

Je me réjouis de vous parler de l'Inde de vive voix, une fois cette pleine mission (et le curry ;-)) digérée.

ptL

Max

 

 


 

 

7 octobre 2010

Lucknow, nous découvrons combien les croyances et le climat spirituel influent sur la la vie (propreté, attitude,…) d'un hôtel et des rues. Ici c'est la "cow belt". Besoin de la lumière de Christ !

La conférence a bien commencé, un point fort était le témoignage passionné d'un policier sur sa vue du système oppressant et injuste des castes. Moment émotion avec un "orphelinat" : deux parents s'occupent d'une maison de 9 enfants et plus tard leurs propres enfants (car ils sont jeunes mariés). Quels don de soi et témoignage ! Avec les ateliers de couture, c'est l'action de compassion (mat. 9.36 "A la vue des foules, il en eut compassion, car elles étaient lassées et abattues comme des brebis qui n’ont pas de bergers.") de l'Église ici pour vivre un monde plus juste.

Préparation du sac, tri photo,douche, votre sms …equipe toujours super meme si fatigue.

PtL

Maxime

 


 

6 octobre 2010

Merci a Mikael qui met a jour le site. Nous sommes dans un wagon couchette (20h45, Patna a Lucknow soit environ 12h). Le train permet de découvrir le pays (impressionnante traversée du Gange), discuter avec les indiens. Échange en équipe, écrire quelques notes personnelles (j'apprends quoi ?), et préparation, intervention demain.

Je continue ma mission de photographe (deja 1400 pic). Une perle de mère theresa "le fruit du silence, c'est la priere, le fruit de la prière, c'est l'amour, de l'amour, l'action, de l'action, la joie".

Un bon leader…

Hier un responsable a dit publiquement qu'il avait décider de changer (ex. du Christ phil 2.7 "mais il s’est dépouillé lui–même, en prenant la condition d’esclave, en devenant semblable aux hommes ; après s’être trouvé dans la situation d’un homme") , super car il a une grande influence et que cela va dans le sens qu'on avait percu. Super gars ! Fruits ! PtL (praise the lord)

Maxime

 


 

5 octobre 2010

Ce soir, déjà deux coupures d'électricité.

Conférence : message avec des dessins pour bien communiquer, c'était très bien…ouf ! Complémentarité et bonne entente de l'équipe. Les pasteur ont été interpellé par le leader qui "élève l'autre" ? Temps de prière et de chants fervents. On participe a une belle mission, "c'est le temps de la moisson ici", même si il y a différentes pressions. Au revoir plein d intensité (on se reverra la haut !).

Voyage formateur.

qdtb

Maxime

 


 

4 octobre 2010

On trouve notre rythme d'équipe avec déjeuner à 8:30, conférence a 10:00, repas 12:30, reprise après une sieste a 14:00, fin a 18:00. Le fait de s'adresser a un publique d'une autre culture est un défi. Le témoignage des pasteurs était un moment fort. J'ai pu prier pour passablement de pasteurs. La soirée nous sommes allé au marché et puis on a continué notre découverte gustative au resto. Deux personnes ont une infection pas grave mais gênante aux yeux, quelques estomacs barbouillent.

Demain je prêche et c'est un défi de trouver mon fil rouge et les illustrations : pertinent, simple et dynamique.

Qdtb

Maxime 

 


 

3 octobre 2010

Culte : la louange en hindi est comme le curry, c'est fort et enthousiaste. Message sur le caractère du disciple. J'ai témoigné de comment le Seigneur a fait grandir mon amour pour les indiens au-travers de la difficile obtention de mon visa : "true love costs".

Visite de patna, particulier car nous sommes les seuls blancs, on s'observe les uns les autres. La visite du Gange était marquante : impression de pionnier. Echanges avec le resp qui humblement nous explique que c'est le temps de la moisson ici ("apôtre" qui en 7 ans, avec 435 pasteurs, a implanté 1100 Eglise de 35 à 50 personnes). Leur défi est de passer d'une culture de castes à la vie de l'Eglise. Et l'Eglise en Suisse ? Prions pour recevoir le projet de Dieu. Demain, conférence en anglais avec 100 pasteur, sur l'Eglise (le corps, Eph. 4).

Confiance et zèle !

Bonne nuit.

Max 

 


 

2 octobre 2010  "Ceux de Patna vous saluent !"

Une nuit réparatrice (et une douche !), un bon brunch et nous voici en équipe, pour préparer la journée : visite et enseignement dans un centre de formation. 30 étudiants très attentifs et enthousiastes sont la dans des infrastructures très simples. Thèmes : changement de mentalité, service, relations et encouragement.

Un responsable nous explique comment il a reçu l'appel de Dieu pour développer ces immenses régions "non atteintes", et les nombreux fruits visibles. Homme de prière et de foi, doux et résolu. Le soir nous sommes invités a fêter l'anniversaire du responsable du centre, dans sa famille : convivial, simple et authentique. Cette journée a Patna (rive méridionale du Gange), nous a permis également de voir notre 1ere vache et boire notre 1er thé "chai".

Merci de prier pour la santé, discernement, sagesse et communication pour les messages, synergie de l'équipe, afin que l'on soit une aide pour cette œuvre digne des Actes,

bonne nuit !

Qdtb

Maxime

 


 

1er octobre 2010 

Après 32h de déplacement nous voici couché dans un wagon couchette entre Calcutta et Patna. Un moment fort a été la traversée de Calcutta en taxi, ou la cohue qui règne, la confusion, nous invite a redécouvrir le genre humain. Nous avons pu faire la connaissance d'un responsable autour d'un repas indien simple et délicieux. L ambiance et la température suffocante de la gare mêlé a la fatigue m'a conduit a une énorme sieste puis la relecture de rom 12.11 (Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur) et 2 cor 4.13 (Et comme nous avons le même esprit de foi, selon ce qui est écrit : J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ! nous aussi nous croyons, et c’est aussi pourquoi nous parlons,) en vue des conférences. Je suis interpelle par la vie zélée de foi que produit la Parole et l Esprit. La dynamique de groupe se passe bien,

a bientôt et bises a tous

qdtb

Maxime 

 


 

Décollage prévu Jeudi 30 septembre dans l'après-midi (le visa est là !)

A la lecture du programme sur place, cela va être dynamique ! 

- 4 jours de conférences

- 1 jour de visite de centre de formation

- 1 jour d'avion

- 2 jour de train ! 

- 1 jour avec la communauté et de repos (le dimanche)

- 1 jour de "visite"

A la lecture d'un guide de voyage, cela s'annonce comme une expérience forte. Heureusement, nous sommes une équipe. 

Dans l'avion, j'aurais le temps de préparer un "fond de sauce" pour des interventions, j'ai pris une Bible en anglais...

A plus...