Historique de Pré-Gentil à Gimel Imprimer Envoyer

Fondation

Les familles Richard et Badan habitant à Essertines/Rolle fréquentent depuis de nombreuses années les rencontres de l’Assemblée des Marronniers à Rolle. Eté comme hiver, et plusieurs fois par semaine, ils font le trajet à pied. Suite à un hiver rigoureux, la décision est prise de se rencontrer, dès l’été 1927, à « Pré-Gentil ». Une grande chambre de la ferme des Richard fera office de salle de réunion, c’est la naissance de la communauté d’Essertines. Mr Badan puis son fils Georges, vont assumer la direction spirituelle pendant les années suivantes.

De 1927 à 1961 : Pré-Gentil

Les rencontres d’église sont nombreuses, dimanche matin et soir, prière le mardi soir et étude biblique le vendredi.
Les rencontres du groupe de jeunes et de la chorale se font en collaboration avec l’assemblée de Rolle.
En 1958 il faut abattre un mur pour augmenter la capacité du local qui accueillera environ 30 personnes.
Pour des raisons de santé, la famille Richard décide de vendre le domaine de Pré-Gentil.    
 

 

De 1961 à 1989 : La Saboterie

Un nouveau local est construit dans la ferme de Mr Georges Badan à « La Saboterie » où peuvent prendre place une quarantaine de personnes.
En 1967 des anciens d’église sont nommés, soit : Georges Badan, Albert Richard, Pierre Oppliger et Robert Delaporte.
Après le décès de Mr Badan en 1982, survient une période de réflexion sur l’avenir de la communauté. L’appui et le conseil des responsables des assemblées sœurs de la région aboutissent à l’engagement d’un ministère à mi-temps, et la décision de rechercher un lieu de culte à Gimel.
Florian et Catherine Rochat arrivent en décembre 1984.

 
 

Peu à peu le local de La Saboterie s’avère trop exigu et l’on se tourne vers Gimel où la communauté achète une ferme… dès 1988 les travaux de rénovation et de transformation ont débuté. 

De 1989 à nos jours : Gimel 

C’est le 29 septembre 1989 que le nouveau local de l’Impasse de l’Oche est inauguré, il peut accueillir plus d’une centaine de personnes, le couple pastoral dispose d’un appartement et plusieurs salles sont disponibles pour l’école du dimanche.En 1991, après le départ de la famille Rochat en France, Serge et Sylvie Carrel sont nommés pour le ministère pastoral.
En 1997 l’orientation vers la communication par les médias marquera la fin de la présence de la famille Carrel à Gimel.
Christian et Valérie Mairhofer engagés comme stagiaires en 1996 pour un an prolongeront leur ministère jusqu’en 1998.
En 1998 arrivée de la famille Rossel pour assurer le ministère pastoral.

En 2010 arrivée de la famille de Maxime Jaquillard pour assurer le ministère "d'unité" et de "coordination" en lien avec Jésus-Christ et les uns-les autres : "Nous faisons route ensemble...Jésus fait route avec nous et nous écoute, nous enseigne, nous console, nous encourage,...".

 

FREE

Fédération Romande d’Eglises Evangéliques.
L’église évangélique de Gimel est membre de la FREE
Les églises évangéliques sont nées lors du réveil de Genève en 1818 puis dès 1880 plus connues sous l’appellation « frères larges ».
Elles sont héritières de la Réforme qui a mis en évidence l’œuvre de salut en Jésus-Christ et du Réveil qui a souligné la conversion et l’engagement personnel.
Elles ont un statut indépendant de l’Etat et les membres assument la charge financière des locaux et des pasteurs,  ainsi que la participation aux activités communes à la fédération. Les membres adhérent à une même confession de foi.

Chaque Église est indépendante pour tout ce qui concerne sa vie interne. Chaque Église est interdépendante dans la mesure où elle est à l'écoute des recommandations de la fédération avec laquelle elle partage la même vie, les mêmes valeurs et structures.